Sleep Token - This Place Will Become Your Tomb

Catégories : Chroniques
2021 - This Place Will Become Your Tomb - cover.jpg
Sleep Token - This Place Will Become Your Tomb ou la surprise perpétuelle

Le 24 septembre 2021 est sorti chez Spinefarm Records le second album du combo anglais Sleep Token. Deux ans après Sundowning et plus d’un an après sa version deluxe au format numérique, le groupe nous dévoile donc leur nouvel opus. This Place Will Become Your Tomb, eut même le droit à sa version instrumentale quelques temps après sa sortie et celle de Sundowning disponible sur toutes les plateformes de streaming musical.

Loin de la communication du premier avec ses "visualisers" toutes les deux semaines avant la sortie officielle, pour cette fois-ci nous nous contenterons d’une communication plus standard avec la sortie de quelques singles sous forme de vidéo-clips à l’esthétique bien léchée. Ce qui a le don de voir cet album différemment de son prédécesseur mais aussi de nous laisser moins le temps pour nous accoutumer ou d’assimiler les morceaux avant sa sortie. Surtout que le troisième single, Fall for me, était loin d’être le plus judicieux, mais nous reviendrons là-dessus plus tard.

This Place Will Become Your Tomb articule son esthétique visuelle autour des abysses, ou plus précisément de ses habitants, des créatures irréelles aux allures étranges et mystiques. La thématique va en effet plus loin lorsque l’on découvre dans les premières pages du livret les coordonnées du point Nemo, l’endroit le plus éloigné de toute terre dans l’océan, ainsi que d’étranges codes accompagnant chaque titre que certains fans ont essayé de décrypter :
O
Atlantic - 914 M | 500 F | 0.00394990 NL
Hypnosis - 1824 M | 998 F | 0.00164579 NL
Mine - 2734 M | 1495 F | 0.00724147 NL

Like That - 3644 M | 1992 F | 0.00296242 NL
The Love You Want - 4554 M | 2490 F | 0.000329158 NL
Fall For Me - 5464 M | 2988 F | 0.000658316 NL

Alkaline - 6374 M | 3485 F | 0.00263327 NL
Distraction - 7284 M | 3983 F | 0.000329158 NL
Descending - 8194 M | 4480 F | 0.00460821NL

Telomeres - 9104 M | 4978 F | 0.006254NL
High Water - 10 014 M | 5475 F | 0.00691232 NL
Missing Limbs - 10 924 M | 5973 F | 0.00460821 NL

Selon les discussions de l’époque, le M serait la profondeur en mètre, le F la profondeur en brasse anglaise (Fathom) et NL la lieue nautique (Nautical League). Les valeurs en mètres et en brasses anglaises correspondent à la même profondeur, mais les lieues nautiques, elles, ne correspondent pas aux précédents chiffres ; un mystère encore non résolu.
Ainsi, si on redécoupe les différentes informations avec mes recherches on obtiendrait :

O Zones bathyales
Atlantic - Profondeur de la nuit permanente
Hypnosis - Profondeur de la “mer profonde” et des premiers câbles sous marins posés au XIXe siècle lançant l'exploration océanique
Mine - Profondeur de l’expédition de 1977 : découverte de sources d’eau chaude
◒ Zones abyssales
Like That - Profondeur moyenne de l’océan et profondeur de la dorsale océanique de l’océan Atlantique
The Love You Want - Profondeur maximale du golf de Capbreton et profondeur atteignable par l’Alvin - sous marin de poche créé 1964
Fall For Me - Profondeur maximale de l’océan Arctique
◓ Zones Hadales
Alkaline - Profondeur d’intervention du sous marin de poche le Nautile
Distraction - Profondeur maximale de l'océan Austral
Descending - Profondeur pour laquelle on ne trouve plus qu’un poisson : le Pseudoliparis swirey

◑ Zones Hadales
Telomeres - Profondeur maximale de la mer de corail
High Water - Profondeur de la fosse de Kermadec
Missing Limbs - Profondeur de “Challenger Deep”, endroit le plus profond de la croûte terrestre dans la fosse des Mariannes.

Mais revenons à la musique, car ces recherches ne sont qu’hypothèses et il m’est difficile de trouver des concordances plus plausibles puisque je n’arrive pas à voir le lien direct.
J’ai donc eu presque un an pour l’apprivoiser, apprendre à le connaître, me familiariser à ses mélodies et ses nouveautés qu’il apportait et surtout oser en parler tellement que j’en étais juste ébahi.
La première écoute nous démontre aisément que Sleep Token n’a pas perdu de sa superbe et a continué de grandir. En effet, l’album se veut tout aussi original et éclectique que Sundowning, mais avec une certaine homogénéité plus importante que son prédécesseur. Si Sundowning nous partageait 12 aventures bien distinctes, This Place Will Become Your Tomb nous propose plutôt un voyage organique, mais tout aussi conséquent ; une preuve de leur maturité et de leur amélioration. D’autant plus, que le chanteur Vessel a décuplé ses efforts pour nous délivrer des performances toujours plus soignées et impressionnantes. Le chant prend en effet une place plus importante ici et se remarque si l’on compare leurs albums en version instrumentale : Sundowning a des mélodies plus singulières, tandis que This Place Will Become Your Tomb laisse plus de place pour développer le chant : harmonies vocales, doublement de voix, … Cependant, arrêtons de comparer ces deux albums et lançons nous dans l’aventure qu’est This Place Will Become Your Tomb.

Atlantic
L’album commence étrangement par une construction très familière en effet les premiers EP du combo arboraient très souvent ce gimmick de composition ; c’est-à-dire un bon trois quart du morceau planant ou joué au piano déchiré à la fin par un breakdown ou par l’arrivé d’un riff bien acéré marquant le contraste entre les deux parties d’un même morceau. On est cependant bien au-dessus de la qualité d'arrangements des premières compositions du groupe avec une approche davantage empreinte de subtilité.

Hypnosis
Et bizarrement, cette annonciation des riffs sera reprise pour nous livrer un premier morceau parfaitement à l’image du groupe avec une batterie impeccable et inspirée sur des jeux entre passages ambient voire presque jazzy et des riffs bien pensés. Le crescendo y est d’ailleurs magnifique que ce soit par les modifications subtiles qui s'opèrent une à une avant de nous replonger dans un refrain sublime ou par la tension grandissante que l’on sent arriver par le chant de Vessel. Bref, un véritable morceau révélateur du talent de composition du groupe et terriblement accrocheur.
On aura même le droit à un clin d'œil à Gods du précédent album avec le retour du scream sur un riff aux mêmes sonorités qu’était cette décharge de violence à l’époque.

Mine
Je ne saurais l’expliquer, mais ce titre qui est loin d’être le mieux senti de l’album, revêt un charme qui lui est propre. J’admire ce changement d’atmosphère avec les lignes de chant qui restent pourtant imperturbables et qui répètent inlassablement “you will be mine”. Je trouve ici la recherche des sons pour les couplets et les pré-refrains très intéressantes et les claviers sur les refrains vraiment accrocheurs jusqu’à me rappeler au plus profond de mon âme les mêmes sensations que j’avais ressenties lors de la découverte du morceau Stray The Skies de Vola. Il faut dire que ce morceau m’a véritablement charmé et reste pour moi l’un des meilleurs de l’album.

Like That
La batterie organique semble avoir fait son temps pour qu’apparaisse enfin la batterie électronique qui avait tant apporté au précédent opus. Elle ne restera pourtant pas longtemps, puisque l'introduction électro laissera vite place à un faux crescendo pour lui donner une opportunité de retour afin d’être pleinement présente lors de l’arrivée des guitares. Et c’est ce qui est fascinant avec ce groupe : la manière de composer et d’amener ses changements d'atmosphère.

The Love You Want

The Love You Want nous propose, si je puis dire, la première ballade de l’album avec cette ambiance paisible couplée à des moments presque RNB, très bien amenés dans le clip avec une très belle chorégraphie, des touches jazzy, mais aussi bien sûr des claviers et des guitares assez en retrait pour nous laisser admirer toutes les paroles, dans un premier temps, tout en apportant leur brin de dissonance, dans un second temps. Un morceau qui possède un très beau clip que je vous invite à visionner sans tarder !

Fall For Me

Fall For Me est le morceau interlude de cet album essentiellement composé de la voix de Vessel modifiée. Un morceau assez pauvre en termes de pistes musicales d’autant plus qu’il est le morceau le plus court de cet album. Il faut par ailleurs souligner le fait qu’il est un peu plus complexe que je ne l’avais imaginé de prime abord. Puisque lors de ma première écoute où je l’avais presque en horreur, jusqu’à que je m'acclimate; je n’avais pas remarqué cette subtile façon de supprimer progressivement toute déformation sur la voix de Vessel. En effet, le dernier mot prononcé dans la chanson sera dépourvu de tout effet sur la voix du chanteur.

Alkaline

Premier single à être paru, je me souviens en être tombé éperdument amoureux, jusqu’à ce que je découvre Mine ou même Distraction, le morceau est ce que je pourrais appeler de complet. Il arbore en effet toutes les complexités et les spécificités qui font que j’aime ce groupe : crescendo, multi-pistes vocales, sage dosage de l’électro et des claviers, refrain entraînant, morceau sans longueurs et sachant quand s’arrêter… Alkaline est le digne morceau “vitrine” de cet album !

Distraction
Un morceau qui est au premier regard bien pauvre en comparaison de toutes les pistes que possédait son prédécesseur, mais cette fausse simplicité en fait un morceau envoûtant. D’une part, le rythme y est presque rappelé constamment, mais il sait aussi prendre son temps afin de nous préparer parfaitement à la conclusion de ce morceau. Il est admirable de voir que les instruments ont été parfaitement choisis pour ce morceau, puisque les guitares en sont totalement absentes sachant qu’elles auraient pu nous détourner du côté spirale mélancolique et dramatique de ce morceau où l’on devine le désespoir d’une personne amoureuse puisqu’il répète presque inlassablement qu'il est “trop tard pour lui”.

Descending
Descending reprend presque une structure similaire avec un côté presque électro expérimental, mais avec un côté un peu plus distant. Il faut dire que le morceau se place encore du côté d’une personne amoureuse, mais cette fois-ci au bord de la rupture, dans tous les sens du terme.

Telomeres
Telomeres revêt le même masque mélancolique que les deux titres précédents, mais avec une énergie bien différente. Un morceau que j’ai du mal à expliquer, mais dont là encore la construction et son évolution m’ont fasciné : j’adore quand les artistes arrivent à nous faire voyager à travers leurs chansons !

High Water
Les synthétiseurs de High Water ont de suite piqué mon intérêt (Jaws à jamais dans mon coeur), de plus que le titre me rappelle dans une certaine limite Higher, donc mes attentes étaient assez hautes. Il faut dire que le morceau n’a pas grand chose à voir avec ce dernier dans sa construction ou son déroulé, chose peu étonnante vous en conviendrez. Il est cependant étrange de remarquer qu’il s’en approche davantage à la fin du morceau où un breakdown inattendu arrive pour conclure ce morceau sur presque une minute, presque comme son prédécesseur . Comme quoi mon intuition n’était pas si mauvaise.

Missing Limbs
Missing Limbs est un morceau très particulier pour moi, puisque sa mélodie jouée sur guitare acoustique me rappelle inlassablement Anathema et sa fin. D’autant plus que le morceau semble parler de la perte de quelque chose de cher. Je reste cependant dubitatif devant la fin du morceau dans un bourdon couplé d’une espèce de fade-in me rappelant certains passages noise des interludes de l’album Gold & Grey de Baroness. Mais il faut dire qu’il permet facilement l’écoute en boucle de l’album, à voir s’il ne pourrait pas devenir une introduction au troisième album…



Pour conclure, je dirais que Sleep Token a su une nouvelle fois démontrer son talent et son évolution musicale qui ne cesse de grandir en bien. This Place Will Become Your Tomb est pour moi pas loin du chef-d’oeuvre surtout qu’il réussit à me procurer les mêmes sensations de plaisir lorsque je le réécoute une nouvelle fois mais de façon presque exacerbée, en espérant que je n’en fasse jamais une overdose, car je ne m’en relèverai pas …
En attendant, si certains d'entre vous sont proches de l'Angleterre en janvier 2023, profitez-en pour aller assister aux nouveaux concerts du combo avant qu’ils ne soient tous soldout.

Par Gauvain - 24/10/2022

Commentaires

Pas de commentaires sur cette article !