Top du Grand Est 2021

Catégories : Autres
Top Grand Est.png

Deluge est de retour après son premier album acclamé par la critique ! Le groupe a gardé une esthétique similaire avec des tons azur et or qui sont dans la digne lignée du groupe. C’est tout à fait cohérent car musicalement, on est passé d’un Black aux tendances Hardcore à un Hardcore aux tendances Black. Cela se manifeste par des compositions toujours assez brutes, bien que les morceaux soient moins agressifs, ce que je regrette quelque peu. Une différence notable est la diversité des chants, qui sont désormais assurés par une voix moins monolithique, ce qui est tout à fait appréciable. Mais dans l’ensemble, rien n’a trop changé pour ce nouvel album de Deluge ; sans doute a-t-il moins d’impact sur moi car il n’a pas cette nouveauté dans le son qu’avait Aether, mais ça reste un très bon album dans l’ensemble. Abysses

Malgré leur dissolution en 2019, Chaos Echoes a tout de même sorti un dernier album live. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un trio de Death expérimental, assez dissonant et tendant vers le Drone. Pour combler l’absence de chanteur, le groupe joue avec plusieurs guitares et utilise des effets pour instaurer une atmosphère malaisante. On sent aussi des influences Jazz notamment dans le jeu de guitare qui n’hésite pas à sortir de l’harmonie et avec un phrasé très lié. Pour un album live, Ecstasy with the nonexistents a un son impeccable, pas un larsen qui traîne, pas un applaudissement pour interrompre l’enchaînement des chansons et pas un pain de la part des musiciens malgré la technicité. Je regrette d’avoir découvert le groupe sur le tard, et si vous ne le connaissez pas encore, il va falloir vous rattraper vous aussi !
Soul Ruiner

On va continuer dans le Death, mais cette fois-ci on se penche vers le Death technique avec Fractal Universe, qu’on ne présente plus ! J’ai l’impression de vous parler d’eux chaque année tellement ils sont partout. Sorti cette année, The Impassable Horizon corrige les faiblesses de Rhizomes of Insanity. Là où Encline of Decline, le premier album m’avait mis une grosse claque, j’avais moins accroché à Rhizomes of Insanity qui perdait en efficacité dans sa recherche de nouveautés. Le tir est rattrapé avec The Impassable Horizon qui a réussi à pleinement intégrer les passages de saxophone, de chant clair ou de clavier dans sa structure. Les transitions sont plus fluides, le jeu des différents musiciens est souvent plus subtil et ouvre le groupe à des morceaux à la fois plus cohérents et plus contrastés, où les passages Death ressortent avec plus de force tandis que les moments plus aérés gagnent en mélodie. Finalement, le seul faux pas de l’album est sa pochette, mais musicalement cet album est une belle réussite qui permet à Fractal Universe de se confirmer et de se distinguer des autres références du genre.
A Clockwork Expectation

On entre maintenant dans le Black avec Archaeopteris ! Pour un premier EP, le groupe a dépassé toutes les attentes, que ce soit en termes d’efficacité ou en termes d’innovation et tout ça avec que deux morceaux ! Les compositions sont denses, dissonantes, et le mixage est propre sans être trop clair pour autant, ce qui rend justice à cette densité. Visions chaotiques, le premier morceau s’ouvre tout de suite avec des accords discordants, un chant caverneux, une basse très présente et des moments de silence qui viennent suspendre une tension irrésolue. On note aussi en appoint des effets de chœur qui contribuent à l’atmosphère démoniaque. Songe halluciné, le second morceau nous surprend par son ouverture à la guitare sèche avec pas mal de réverb’, ce qui tranche avec les atmosphères saturées qu’on a eues précédemment. Mais un larsen nous ramène immédiatement dans un son très saturé et brut, ce qui n’est sans doute pas étranger aux liens du groupe avec Supertzar. Pour ceux qui connaissent Croc Noir, il y a des mélodies dans la première partie du morceau qui leur rappelleront immédiatement le groupe. Je trouve cette première partie de morceau moins efficace car elle est proche d’un Black Metal classique, un peu raw. On retrouve en revanche de très bonnes choses notamment après le break de batterie qui démarre la seconde partie du morceau. Le morceau renoue alors avec la perle qu’était Visions chaotiques, dommage que ce soit pour si peu de temps puisque le morceau se finit assez vite avec une longue plage atmosphérique de samples inversés. 
Visions chaotiques


Par Baptiste - 05/04/2022

Commentaires

Pas de commentaires sur cette article !