Mes fleurs fânées de 2021

Catégories : Autres
Fleurs fanées.png

La fin des années 90’ et le début des années 2000’ sont vraiment l’époque du kitsch et des synthés pétés, et le Black Metal n’y a pas échappé. Y a certains groupes qui s’en sont mieux sortis que d’autres et qui sont même devenus cultes, c’est le cas de Sigh. Imaginary Sonicscape est sans doute un des albums que j’ai le plus écouté cette année car il a un groove qu’on retrouve rarement dans l’avant-garde, qui a trop tendance à se perdre en longueurs. Corpsecry - Angelfall

Si Sigh est un pilier de la scène Black avant-garde, on va cette fois-ci dans un des piliers de la scène DSBM, voire même les précurseurs avant tout : Bethlehem avec Dictius Te Necare. Bien entendu on peut critiquer cette appellation car le groupe ne s’en revendique pas, mais on a quand même tous les éléments, à commencer par la voix. Si cet album est devenu culte, c’est en grande partie grâce aux performances vocales de Rainer Landfermann qui ont posé les jalons du DSBM et qui restent indépassables – à part peut-être par Graf de Psychonaut 4 mais c’est un autre débat
Schatten aus der Alexander Welt

Si je vous parle de Black qui a pour thème Tolkien, des synthés kitsch, des images de château en artwork, vous me répondrez sans doute Summoning ou Eldamar non ? Et bien non, on va aller dans le plus kitsch encore avec Black Jade ! Les harmonies sont souvent un peu chargées et les sons sont clairement artificiels mais les parties de chant sont cool et il y a des ajouts d’instruments vraiment originaux (notamment de la cornemuse et ça me fait rire).
…Und wenn der Frühling kommt!

On revient aux albums cultes, mais ça va quand même faire râler les puristes ! Entre ceux qui considèrent que c’est plus du Black et ceux qui considèrent que le dernier bon album de Dissection est Storm of the Light’s Bane, Reinkaos est sans doute l’album qui a la plus mauvaise presse. Bien entendu, on ne garde du Black quasiment que le chant, tandis que les riffs sont beaucoup plus typés Heavy/Thrash, mais le groupe a vraiment gagné en mélodie et en sobriété avec cet album.
Black Dragon

On arrive maintenant à un cas plus particulier, celui d’un album d’un groupe culte, que tout le monde reconnaît comme excellent, mais qui est nettement moins connu que le reste de la discographie. Son problème : la longueur. V: Hävitetty est mon album préféré de Moonsorrow pour les atmosphères qu’il prend bien le temps de développer, les performances vocales des différents membres, les instruments traditionnels qui sont utilisés (mandoline, guimbarde, etc.). Mais avec seulement deux morceaux de plus de 25 minutes chacun, il passe souvent sous les radars car il demande de prendre du temps pour bien apprécier les morceaux et le long tissage harmonique, ça bloque souvent les Blackeux qui recherchent l’efficacité au plus brut.
Jäästä syntynyt / Varjojen virta


Par Baptiste - 06/01/2022

Commentaires

Pas de commentaires sur cette article !