Playlist de la semaine - Semaine 21

Catégories : Autres
PicsArt_01-29-12.17.01.jpg
High power - High power (1984)
Nous entamons cette playlist par cet album de Hard Rock français assez réputé dans le milieu, et pas pour n'importe quelle raison ! Il y a une grosse énergie qui se dégage par la puissance des riffs et par cette voix, pouvant agriper des aigus assez impressionnants, mais toujours en gardant des mélodies assez accrocheuses. On trouve des changements d'ambiance au cours de l'album assez radicaux, comme par exemple quand on passe de Alcool qui est un morceau plutôt mid tempo au refrain accrocheur à Comme un damné qui est une ballade un peu lancinante, avec un côté sombre et occulte apporté par le synthé. A écouter pour les amateurs du genre !

Demon eyes - Rites of chaos (1984)
On continue sur du Hard Rock français avec cette fois-ci un album un peu moins connu du groupe Demon eyes. Cette fois-ci bien plus Thrash et Speed que le précédent, on y voit clairement des influences des autres groupes thrash de l'époque comme Metallica (dont le morceau Seek and destroy a été repris par le groupe. On y trouve une voix plus dans les médium mais toujours assez mélodique comme on aime dans le genre, des refrains courts et efficaces, et des solos joués de manière très speed. La langue française et ce chant apporte une certaine élégance qu'on ne trouverait pas dans les autres groupes de Thrash. Bref, si vous aimez le Thrash, vous risquez d'y trouver votre compte!

Rainbow - Long live Rock'n roll (1978)
Cet album n'est pas le plus cité de la discographie de ce groupe ayant pondu l'album mythique Stargazer, mais il n'a cependant pas à rougir devant ce dernier. On y trouve ici des compositions plus simples que Stargazer mais plus Speed, toujours aussi catchy et avec des refrains que l'on retient dès la première écoute. Kill the king en est l'exemple parfait, et est un des morceaux les plus repris de la discographie du groupe. Ce morceau a tout pour lui, ce pattern de batterie qui fait headbanger, un riff accrocheur, une voix très mélodique de Ronnie James Dio, et un solo comme Ritchie Blackmore sait en faire. 

Rush - 2112 (1976)
Un album qui reste dans la mémoire des amateurs de groupes progressifs, il apporte une vision de la musique qui n'est plus si courante que ça, celle de raconter une histoire en un album ! Avec Rush, on peut dire qu'on ne tombe pas dans la facilité, Geddy Lee avec ses talents de vocaliste peut nous jouer le rôle de différents personnages (je pensais au début qu'il y avait 2 chanteurs différents, c'est dire), Neil Peart qui nous apporte ses patterns de batterie relativement alambiqués, Alex Lifeson avec ses riffs de guitare qui marchent toujours autant, et ces nappes de clavier qui collent très bien avec l'ambiance, cet album vous plongera dans une épopée spatiale ! A écouter pour ceux qui recherchent des formes de Hard Rock plus approfondies !


Par Holy Knight - 28/01/2022

Commentaires

Pas de commentaires sur cette article !