Top Mi-Parcours 2022 - Hakim

Catégories : Autres
topsters2(13).png
Comme le veut la tradition, voici mon bilan de mi-parcours pour l'année 2022. 25 albums, que du bon, mais surtout des blast beats. Je vais commencer par le bas de l'image, et ajouter quelques mots et un lien d'écoute pour chaque disque. Enjoy !

25. Sisyphean - Colours of Faith - Atmospheric Black Metal - Lituanie - Transcending Obscurity Records

Excellente surprise que ce nouveau venu sur la scène. C'est leur deuxième album, du Black atmosphérique mais qui maintient une intensité constante, un peu à la Mare Cognitum ou Blut Aus Nord.



24. Encenathrakh - Ithate Thngth Oceate - Technical Brutal Death Metal - USA - P2 Label

Khathkthate Ughtotrettat Ngh Cetkekakarkt Tartaqqroth. Troisième album du groupe. ÜGH!!! Faut aimer se briser le cerveau. Mais je vous parlerai plus de ce projet pendant les 34H.



23. Eight Bells - Legacy of Ruin - Progressive Doom/Black Metal - USA - Prophecy Productions

Un groupe qui oscille entre Prog, Post-Doom, avec des fulgurances de Black Metal par-ci par-là, et des émotions fortes tout du long. En même temps, ce n'est pas de la musique pour gens heureux. Troisème album pour cette formation américaine, que j'avais découverte avec leur deuxième disque en 2016. Que des claques.



22. Atlantis Chronicles - Nera - Progressive Metalcore - France - Metal East Productions

Depuis le temps que j'attends leur troisième album. Comme chacun sait, j'ai beaucoup d'amour pour tout ce qui traite de la mer, d'une manière ou d'une autre, et Atlantis Chronicles sont mes chouchous français, sur la question. Leur son s'est un peu plus éloigné du Deathcore de leurs racines, se rapproche plus du Metalcore. C'est toujours technique, plus Prog qu'avant, et en bref, c'est un nouvel album entièrement satisfaisant, dont j'espère pouvoir vous reparler pendant les 34h également.



21. Parjure - The Uncrowned King - Hardcore Beatdown - France - Homeless Records

Si vous cherchez la bagarre, elle est ici.



20. Luminous Vault - Animate the Emptiness - Industrial Black Metal - USA - Profound Lore Records

Profound Lore, le label en qui vous pouvez avoir confiance. Ici, on touche aux musique industrielles et électroniques, et dirons-nous, le Black Metal n'est que le second ingrédient de cette approche originale, dans le milieu du Black Indus. On reste sur des rythmes plutôt lents, et de lumières épileptiques viennent vous agresser, note par note, avec des sons électroniques qui apportent un certain côté psychédélique. Bref, une bien belle découverte.



19. GGGOLDDD - This Shame Should Not Be Mine - Post-Rock/Dark Pop - Pays-Bas - Artoffact Records

L'album de leur prestation au Roadburn Redux enfin sorti. Bon, on l'écoute, on se roule en boule et on pleure, mais on a l'habitude avec ce groupe. Je vous entends dire que c'est pas du Metal. Oui, mais c'est bien plus poignant que 90% des sorties de Metal extrême de l'année.



18. Artificial Brain - Artificial Brain - Technical Death Metal - USA - Profound Lore Records

On ne présente pas l'un des meilleurs groupes de Tech Death dissonant des Etats-Unis. Pour les fans de Gorguts et d'Ulcerate, assurément, ce troisième album saura ravir les amateurs de bagarre intellectuelle.



17. Aeviterne - The Ailing Facade - Experimental Death Metal - USA - Profound Lore Records

Autant que je sois honnête, Luminous Vault, Artifical Brain et Aeviterne partagent tous les talents d'un certain Samuel Smith, c'est aussi pour ça qu'ils sont tous là. Bon, dans l'absolu, Aeviterne est très clairement inspiré de Portal. Mais vu qu'il n'y a pas franchement d'autres groupes comme Portal, c'est loin d'être grave. Grosse boucherie.



16. Cailleach Calling - Dreams of Fragmentation - Progressive/Post-Black Metal - USA - Debemur Morti Productions

Des membres de Botanist et Dawn of Ouroboros sur un nouveau projet ? Je dis oui ! C'est les néons, le futur.



15. Sacrifizer - Le Diamant de Lucifer - Black/Speed Metal - France - Osmose Productions

Bon, si vous cherchez l'album le plus ÜGH!!! de l'année, c'est celui-là. J'étais déjà fan du groupe avec leur premier EP, mais là, ils ont atteint la perfection de la bagarre de Satan. C'est maniac/20.



14. Satan - Earth Infernal - NWOBHM - UK - Metal Blade Records

Comme chacun sait, mon groupe préféré de la New Wave of British Heavy Metal, c'est Satan. Du Heavy riche, qui frise avec le Speed. Un chant original, des compos qui vont plus vite que la moyenne avec de grosses doses de D-Beat. Satan, quoi ! Et eux, même après avoir passé les 60 piges, ils arrivent encore à sortir de supers albums.



13. Hath - All That Was Promised - Progressive Black/Death Metal - USA - Willowtip Records

On part dans le New Jersey, avec le deuxième album de Hath, groupe que je découvre, mais qui m'a déjà laissé une forte impression. On évolue dans du Death/Black suffocant avec quelques évolutions progressives. Le produit fini est excellent, c'est autant bourrin et sans concession que c'est intelligemment construit.



12. Immolation - Acts of God - Death Metal - USA - Nuclear Blast Records

Tous les fans de Death Metal attendaient le nouveau Immolation avec impatience. Ils font partie de ceux qui ont pu contribuer à la formation de ce qu'on peut qualifier de "Blackened Death", de par leur usage important de règles du Black Metal. En bref, l'album est 75% blast beats, 80% riffs de Black, 90% Death growls, 100% bagarre.



11. Zeal & Ardor - Zeal & Ardor - Avant-Garde Black Metal/Soul/Gospel - Suisse - MVKA

Bon, il n'y a pas 36 groupes qui arrivent à mêler l'héritage des musiques afro-américaines, les chants spirituels développés par les esclaves arrachés à leur terres sur le continent américain, avec différents éléments du Metal extrême. Une musique d'église qui fusionne avec la tradition satanique du Black Metal, il n'y a que Zeal & Ardor qui sait faire ça. Je suis toujours agréablement surpris par les sorties de ce projet, que je suis avidement depuis ses débuts. Cet album éponyme est un excellent ajout à la discographie du groupe.


10. Allegaeon - DAMNUM - Progressive Technical Melodic Death Metal - USA - Metal Blade Records

Nous partons au Colorado, avec Allegaeon, du Death technique/progressif/mélodique, et c'est un album que j'attendais depuis le premier single paru, pour une raison. Riley McShane, leur chanteur, est un vocaliste absolument incroyable. Il est arrivé dans le groupe en 2016, mais s'était cantonné a du chant très typé Death Metal au départ. On l'a entendu se diversifier très légèrement sur Apoptosis en 2019, mais personnellement, j'en voulais plus. En fait, j'ai découvert Riley dans un de ses précédents groupes, Son of Aurelius, dont l'album Under a Western Sun est un de mes préférés de tous les temps. On entend, sur ce disque, tout ce dont Riley est capable, et c'est ce que j'espérais entendre dans Allegaeon. Damnum m'a servi. Différents chants saturés, des voix claires absolument parfaites, sur du Death Prog qui tend vers les néoclassicismes. Excellent.


9. Voivod - Synchro Anarchy - Progressive Thrash Metal - Canada - Century Media Records

Comme chacun sait, le Thrash, j'aime pas trop ça. Mais les groupe de Prog/Tech Thrash, c'est le feu, et j'aime énormément Voivod, depuis la nuit des temps. Synchro Anarchy continue la lignée de The Wake, et il est absolument excellent. Un incontournable.



8. Pensées Nocturnes - Douce Fange - Avant-Garde Black Metal - France - Les Acteurs de l'Ombre Productions

Le chaos total comme personne d'autre ne sait le faire est de retour. On s'éloigne sensiblement du cirque pour rejoindre la crasse poisseuse des campagnes abandonnées de la France rurale, où nos clowns reprennent la recette de Grand Guignol Orchestra avec brio, dans un contexte thématiquement très différent. Le groupe reste à l'avant-garde du Black Metal, avec tout ce qu'il faut d'expérimentations jazzy et néoclassiques à chaque tournant. On ne sait jamais à quoi s'attendre !



7. Wiegedood - There's Always Blood at the End of the Road - Black Metal - Belgique - Century Media Records

Les belges ont explosé leur jeu. Ce quatrième album choisit la langue anglaise, ce qui me permet de m'en approcher un peu plus, certes, mais les compos sont mille fois plus agressives et hargneuses. Quand un album me veut du mal, je l'aime encore plus. Vous voulez du Black courroucé et violent ? Le voilà.



6. Wilderun - Epigone - Progressive/Symphonic Death Metal - USA - Century Media Records

Ce groupe, bien que qualitatif, n'avait pas réussi à me marquer par le passé. Et bien, ça a changé. Leur quatrième album m'a mis une turbo-claque de grandeur épique. On est sur quelque chose à l'intersection entre Opeth et Wintersun, dirais-je, mais avec des niveaux de grandiloquence surélevés. J'ai adoré.



5. Abraham - Débris de mondes perdus - Blackened Sludge Metal - Suisse - Pelagic Records

La maison Pelagic Records regorge d'excellents groupes, parmi eux, se trouve Abraham, projet suisse originaire de Lausanne, que j'ai découvert à la sortie de Look, Here Comes the Dark!, il y a quatre ans. Là où ce dernier était un titan de Sludge/Post-Metal atmosphérique de deux heures, sur Débris de mondes perdus, la recette se minimalise, devient bien plus sombre et agressive. L'album est bien plus court, 45 minutes, mais bien plus abrasif, et se laisse porter par des rythmes bien plus violents, une atmosphère sombre et glaçante, comme si c'était la bande-son de l'apocalypse, ici manifestement pas mal influencée par le Black Metal. Grosse sortie de ce début d'année, pour moi.



4. Krallice - Psychagogue - Avant-Garde Black Metal - USA - Hathenter

J'avais trouvé les sorties du groupe pendant la pandémie un peu plus molles, mais c'est le grand retour de Krallice avec Psychagogue. Un de nombreux projets de Colin Marston, le bassiste de Gorguts. On navigue sur du Black Atmo qui dissone, qui va toujours bien vite, même sur des compos longues. Très satisfait de cette nouvelle sortie (qui n'est que le deuxième album de Krallice, cette année, haha !).



3. Morrow - The Quiet Earth - Crust Punk/Sludge/Screamo - UK - Alerta Antifascista Records

De la poésie brutale de la plus pure sorte, si j'y arrive, j'écrirai une chronique dessus pour les 34h aussi. Même après avoir écouté un bon nombre de fois cet album, après qu'un ami me l'ait recommandé, je n'arrive pas encore à bien mettre les mots dessus, mais il est absolument incroyable.



2. Haunter - Discarnate Ails - Dissonant Black/Death Metal - USA - Profound Lore Records

Définitivement la turbo-branlée de l'année, si vous aimez Suffering Hour, vous allez aimer ça. C'est leur troisième album, et ils ont démoli le game, et repoussé les limites de leur art. L'album n'est pas très long, mais il est lourd, et fait mal par où ça passe.



1. Deathspell Omega - The Long Defeat - Avant-Garde Black Metal - France - Norma Evangelium Diaboli

Pour celles et ceux qui dormaient au fond de la classe, j'ai écrit une chronique d'une dizaine de pages sur cet album en mai dernier.



Voilà pour aujourd'hui ! J'espère vous avoir donner envie d'écouter certains de ces albums !

Evidemment, j'attends avec impatience plusieurs sorties d'ici la fin de l'année 2022, et comptez sur moi pour vous bassiner avec le prochain album d'Imperial Triumphant ainsi que celui de Sigh.

Au revoir, à bientôt.

Par Hakim - 03/07/2022

Commentaires

Pas de commentaires sur cette article !